Economie

Laforet sur tous les fronts

Mardi 16 nov 2010 à 14:11 | Par Andrea De Cesaris
Imprimer Réagir

Patrick Laforet (photo Xavier Gauthier)

Fin d’année chargée pour le président de la chambre de commerce et d’industrie de Dijon, avec au programme ce mardi soir la i-conférence Entreprissimo et les prochaines élections de la toute nouvelle CCI Côte-d’Or pour lesquelles il est, sans surprise, candidat.

 

 

GazetteINFO.fr : Élu depuis 2005 à la tête de la CCI de Dijon, c’est un peu l’heure de votre bilan à quelques semaines de la fin de votre mandat ?

 

Patrick Laforet : Il est clair qu’en 2005, l’objectif était que notre institution retrouve toute sa légitimité auprès des entreprises, au milieu des autres acteurs que sont les collectivités et les mondes de l’État et de l’Europe. Je crois qu’on peut être fier de nos équipes d’élus et de permanents qui ont replacé la CCI comme incontournable. Bien sûr, il y a tout ce travail réalisé pour développer l’École supérieure de commerce ou encore le projet Renaissance, afin de faire revivre l’aéroport Dijon Bourgogne, mais il y a eu aussi des projets moins spectaculaires autour de l’animation du débat économique, ou dans l’amélioration de l’attractivité du territoire, qui sont pour nous de vraies priorités. Ce qui m’amuse, ce sont parfois certaines voix qui se sont élevées pour nous reprocher parfois de ne pas être présents dans des dossiers qui ne… concernaient pas la CCI. En fait, je prends ça comme une belle fierté car cela prouve que notre travail paie, et que désormais on nous attend même dans des dossiers qui ne sont pas de notre ressort.

 

 

Et pour les cinq prochaines années, quels sont vos objectifs ?

 

Il ne faut pas oublier que nous nous dirigeons vers une CCI unifiée entre celles de Dijon et de Beaune, et ce, afin de nous diriger vers une CCI de Côte-d’Or. Ce n’est pas rien, car cela met fin à une histoire de cent cinquante-huit ans pour la CCI Dijon. Mais c’est aussi quelque chose qui devenait nécessaire et dans l’air du temps, d’autant plus que nous allons, dans le cadre de la loi sur la réforme des collectivités, réduire de 15% la fiscalité auprès des sociétés. Ce qui est d’ailleurs une bonne nouvelle, dans ce qui reste un service public en direction des entreprises. Donc avec un budget plus faible, il va falloir rendre les mêmes services. Tout est donc à écrire.

 

 

« Attendus, même dans des dossiers qui ne sont pas de notre ressort »

 

 

Les CCI départementales vont aussi désormais être sous l’influence de CCI régionales ?

 

Ce n’est pas si caricatural. Il n’y aura pas de hiérarchie. L’idée est que les CCI soient dans une démarche de vison territoriale plus large. C’est penser Bourgogne tout en étant attaché à la territorialité. Ça devrait bien se passer mais ça soulève forcément des questions et il faudra que les CCI gardent l’interactivité territoriale, mais avec la puissance et une efficacité régionales. Il faut savoir que ce sont les élus de chaque département qui seront fléchés directement en direction de la chambre de commerce et d’industrie régionale. Ce sont donc les départements qui constitueront les CCI régionales. Cela peut paraître compliqué mais cela va dans le bon sens.

 

 

Des élus qui seront, malgré les rumeurs de ces derniers mois, tous issus d’une liste unique ?

 

On a souhaité en effet poursuivre cette tradition voulant qu’une seule liste soit désignée, avec des candidats issus de la CGPME et du Medef. Mais vous noterez qu’il y a aussi quelques candidats qui ne sont pas forcément affiliés à un des ces syndicats. Ce qu’il est surtout important de noter est que cette liste est renouvelée à plus de 60%, avec plus de femmes et surtout de nombreux jeunes quadras voire trentenaires. Je crois que nous avons là une belle liste, qui représente bien le territoire côte-d’orien, et un bel équilibre des professions, qu’elles soient issues des services, du commerce ou de l’industrie. Une liste qui amènera, je l’espère, les entreprises à voter en nombre, car ce serait un bel encouragement à ces élus mais aussi à tout le personnel de la CCI, devant les tâches qui les attendent.

 

 

Avant cette élection de début décembre, le dernier grand rendez-vous de votre mandat vous attend mardi 16 novembre, avec la i-conférence au Palais des congrès ?

La i-conférence a vocation de se dérouler tous les deux ans en alternance avec le salon Entreprissimo l’évènement. Ce ne sont donc pas de simples conférences qui seront proposées, mais un véritable concept interactif, avec des personnalités de premier plan, qui seront confrontées à ce public. C’est vraiment à ne pas rater, car grâce à des boîtiers de vote électroniques, les six cents chefs d’entreprises présents vont pouvoir orienter les débats et obtenir des témoignages proches de leurs préoccupations. Une première en Bourgogne.

Revenir en haut de page

4 commentaires sur “Laforet sur tous les fronts”

  1. par Bill

    Un homme qui se bouge, pas si courant dans le monde consulaire

  2. par L’Imprécator

    Et pas un mot sur un certain partenariat avec les Collectivités Locales , dans le domaine Economique et Social ? Qu’auraient été sans elles , le sauvetage de l’ESC ( un ancien petit service de la CCI de DIJON… )et la résurrection de l’Aéroport ( aprés Protheus..)Parait aussi , malheureusement ,oublié ( pcq peut-etre insuffisant…)le soutien au Tribunal de Commerce Départementalisé avant la CCI …

  3. par Marie21

    Il faut saluer le travail fait pas cet homme concernant l’aéroport. Alors que tout le monde politique d’en désintéressait, lui a su le faire revivre

Laisser une réponse

Votre nom :
Votre email :
L'email de votre ami :
Votre message (facultatif) :




  • Mots clés

  • Revenir en haut de page