Filinfo

PRISON DE DIJON : Le maire de Chenôve mécontent

Lundi 09 mai 2011 à 10:05 | Par Aurélien Gaudriot
Imprimer Réagir

Mots-clés : , , , , ,

Suite à l’annonce dans la presse (voir en cliquant ici) et par le ministère de la Justice de la possible construction d’une nouvelle prison à Chenôve, en remplacement de la vieillissante maison d’arrêt de Dijon, le maire de Chenôve Jean Esmonin a fait part de son mécontentement dans un communiqué de presse. Il indique ne pas être au courant. Par ailleurs, il semble pessimiste sur la faisabilité « à la fois technique et écologique d’une telle opération » du projet  « eu égard aux contraintes environnementales liées à la présence de la nappe phréatique ».

 

« Jean Esmonin, maire et conseiller général de Chenôve, tient à communiquer :

 

L’Etat, par le biais du ministère de la Justice, envisagerait, selon la presse, d’implanter, entre autres possibilités, la future prison sur le site d’Europa 2000 situé à Chenôve, en remplacement de l’actuelle maison d’arrêt de la rue d’Auxonne.

 

Comment une information d’une telle nature peut être ainsi rendue publique alors même que les élus principalement concernés n’ont fait l’objet d’aucune concertation préalable ! En tant que maire de Chenôve, je tiens à dénoncer de telles méthodes, dont la brutalité va à l’encontre des valeurs républicaines les plus essentielles, celles là même qui sont à la base du bon fonctionnement de notre démocratie.

 

Une fois de plus, le gouvernement montre à quel point il méprise les élus locaux… Dès ce jour, je me suis naturellement entretenu à ce sujet avec le sénateur-maire de Dijon et président de la communauté de l’agglomération dijonnaise, François Rebsamen, qui m’a lui aussi fait part de son plus vif étonnement, tant sur l’annonce que sur la forme utilisée. Il m’a d’ailleurs clairement indiqué que, pour sa part, il était tout à fait favorable à une localisation de cet équipement pénitentiaire sur Dijon, et plus particulièrement sur Dijon Mont-Blanc, l’un des autres sites évoqués par le ministère de la Justice.

 

Je veux exprimer mes plus grandes réserves sur la faisabilité à la fois technique et écologique d’une telle opération sur Europa, eu égard aux contraintes environnementales liées à la présence de la nappe phréatique. Au-delà de ma légitime stupéfaction, j’assure la population de Chenôve de mon extrême vigilance et de toute ma détermination sur ce dossier sensible.

 

De par ses fortes potentialités, la zone Europa doit faire l’objet de toutes les attentions dans le but d’accueillir des activités structurantes d’envergure à destination des 40 000 habitants du Sud dijonnais. Je sais pouvoir compter sur l’entier soutien du président de l’agglomération dijonnaise pour m’accompagner dans le nécessaire développement du grand Sud dijonnais. Avec comme objectif majeur de favoriser l’attractivité, Chenôve se veut être la porte… ouverte sur le grand Sud ! »

Revenir en haut de page

5 commentaires sur “PRISON DE DIJON : Le maire de Chenôve mécontent”

  1. par Pierre PAGNEY

    J’adhère totalement à la position du maire de Chenôve.Chenôve a besoin de structures attractives et valorisantes.Cette ville n’a que trop souffert ,et souffre encore trop d’une image injustement dégradée ,que l’implantation d’une prison ,sans concertation de la population,ne ferait qu’aggraver.Chenôve ,géographiquement authentique porte du Sud ,doit être dotée d’installations économiquement et culturellement porteuses et si possible prestigieuses.

    • par Oktavius

      Il fallait y faire la piscine et le Zénit, y installer IKEA… Mais ,comme disait Jeanne d’Arc, « Messire Dieu premier servi »
      Il n’y a pass que Sarkozy qui a des méthodes brutales. Qu’ils règlent déjà leurs comptes entre eux avant de rejeter la faute sur le gouvernement !

  2. par Oktavius

    Ceux qui évoquent la brutalité du gouvernement et le mépris dervaient se rappeler les slogans des grandes heures qu’ils célèbrent aujourd’hui
    « Vous avez juridiquement tort parce que vous êtes politiquement minoritaires. »
    Principe que le maire de Dijon applique au quotidien.
    Par ailleurs, en quoi une prison serait-elle plus dangereuse pour l’écologie à Chenôve qu’à Dijon ? D’accord, elle ne serait pas desservie par le tram… Mais cachée dans une zone d’activité ou dressée fièrement au bord de la rocade, le choix des polulations serait vite fait. A moins que les habitants de Chenôve aient peur d’être assimilés aux locataires de la prison…dans ce cas il y peut-être d’autres questions à régler avant !

  3. par Oktavius

    Il fallait y faire la piscine et le Zénit, y installer IKEA… Mais ,comme disait Jeanne d’Arc, « Messire Dieu premier servi »
    Il n’y a pass que Sarkozy qui a des méthodes brutales. Qu’ils règlent déjà leurs comptes entre eux avant de rejeter la faute sur le gouvernement !

Laisser une réponse

Votre nom :
Votre email :
L'email de votre ami :
Votre message (facultatif) :




  • Mots clés

  • Revenir en haut de page