Société

Education / Sarkozy : Des « heures sup’ » pour les profs, la bonne solution ?

Mercredi 29 fév 2012 à 16:02 | Par Aurélien Gaudriot
Imprimer Réagir

Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Photo DR

Lors de son meeting sur l’éducation à Montpellier, Nicolas Sarkozy a proposé aux professeurs du second degré de travailler 8 heures de plus par semaine en échange de 25 % de salaire en plus (500 euros par mois) sur la base du volontariat. Le syndicat Sgen-CFDT « n’est pas très favorable à ce type de mesures ».

 

 

A Montpellier pour parler éducation, Nicolas Sarkozy a décrit plusieurs orientations qui dicteront son prochain quinquennat, en cas de réélection lors de la prochaine élection présidentielle. Parmi ses propositions, la possibilité pour les professeurs du second degré  d’assurer 26 heures de présence par semaine au lieu des 18 heures de cours actuelles, sur la base du volontariat. La seule solution selon le président de la République pour pallier au manque d’embauche. Interrogé par nos soins, Martial Crance, membre du syndicat Sgen-CFDT Bourgogne, n’était pas très chaud à l’idée de voir éclore cette mesure. « On ne voit pas ça comme une avancée vraiment significative. Je crois qu’il y a une petite confusion dans l’esprit de Nicolas Sarkozy. Déjà, les professeurs sont largement au dessus des 35 heures de travail et font déjà des heures supplémentaires. Les heures supplémentaires, c’est la seule proposition du gouvernement pour mettre fin à la paupérisation des enseignants et augmenter leurs salaires. » Mais selon lui, le système des « heures sup’ » se fait au détriment de l’enseignement, et il regrette que cette proposition « ne s’adresse pas « aux professeurs du premier degré, ni aux personnels administratifs ». Travailler plus pour gagner plus, « une duperie » pour les syndicats d’enseignants FSU, Unsa et CFDT.

 

Nicolas Sarkozy veut « repenser complètement le collège » en réduisant le nombre d’enseignants en classes de 6eme et 5eme en regroupant les disciplines littéraires d’une part, et les disciplines scientifiques d’autre part. Les enseignants devront donc être polyvalents. « En termes de pertinence pédagogique, notre syndicat n’est pas fermé à ce genre d’approche. Il y aurait une rupture un peu moins forte entre le CM2 et le collège car il y aurait moins d’intervenants. Mais on ne voudrait pas que cela ne serve qu’à ouvrir des perspectives de gain d’emplois à terme. Nous sommes très prudents quant aux propositions venant de ce candidat » explique Martial Crance.

 

Enfin, outre la volonté du Président de rehausser le niveau du baccalauréat, Nicolas Sarkozy songe à renoncer à la règle du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux pour les enseignants de maternelle et primaire. Forcément pertinent pour les syndicats qui se battent depuis plusieurs mois contre les suppressions de postes. « On doit donner de meilleures conditions d’encadrement aux  élèves de primaire et maternelle. Nous ne parvenons pas à répondre aux difficultés des élèves qui arrivent au collège avec des lacunes importantes car le taux d’encadrement français est parmi les plus bas de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). »

 

Revenir en haut de page

31 commentaires sur “Education / Sarkozy : Des « heures sup’ » pour les profs, la bonne solution ?”

  1. par Clément

    Lors d’un reportage télé j’avais été choqué de la réaction d’une prof refusant de faire des heures supplémentaires parce qu’elle était payée « seulement » 50 € de l’heure, honte à elle alors que des gens gagnent 5 fois moins mais travaille 10 fois plus.

    • par Marie-Hélène

       » mais travaillent 10 fois plus. » Pourriez- vous, s’il vous plaît, étayer avec des chiffres précis? Merci!

  2. par Louis

    138 jours de congés annuels
    129 mercredis, samedis, dimanches
    6 heures par jours ouvrés sans compter les grêves, les arrêts maladies, les stages,
    l’âge de départ à la retraite et cette belle réflexion au soir du 31 juillet « il ne me reste plus que 5 semaines de vacances »!

  3. par Geento

    Certes, ces gens de l’instruction nationale (je dis instruction, car il n’y a plus aucune éducation dans ce système déviant) n’ont pas une grosse rémunération… pensez donc : 1700 € net (1666 en 2009)

  4. par gestiofou

    Prof, c’est loin d’être facile. Avoir cours avec une classe de Bac pro, intenable, qui ne fait rien et vous respecte moins que le chien qui passe dans la rue….faut réussir à le supporter et après 6h dans votre journée à ce rythme, vous êtes content que ce soit fini.
    Malgré cela, les profs ne sont pas aussi malheureux qu’ils le disent. Les personnels administratifs de l’EN , n’ont eux,pas accès, ni aux horaires des profs (1607h annuel, ça veut dire qu’on ne peut pas être en vacances fin juin ou début juillet), pas le même salaire (l’évolution est bcp plus lente) et n’ont aucune prime ou heures supplémentaires!!! En plus, quand les élèves sont en stage, ils ne sont pas, à l’inverse des enseignants libérés (et quand même payés)!
    Bref faut relativiser: ce n’est certes pas un boulot facile (mais pour la plupart, les profs ont la chance de l’avoir choisi et pour eux c’est une vocation…c’est plus facile que pour qq1 qui se voit imposer son travail), mais ce n’est pas le bagne et les enseignants ne sont pas des miséreux (y’a bcp plus mal loti qu’eux, y compris juste à côté d’eux, dans les personnels non enseignants)!

  5. par Geento

    Désolé, je continue : 1700 € net au bout de 2 ans de carrière, (http://www.education.gouv.fr/cid1058/professeur-certifie.html) pour 850 000 enseignants (professeurs) sur les 1 056 000 personnels de l’institution nationale… Et ce pour 12 500 000 élèves et apprentis… (http://www.education.gouv.fr/pid338/l-education-nationale-en-chiffres.html) soit une moyenne nationale d’environ 15 élèves et/ou apprentis par professeur enseignant !!! en plus des argument notés ci dessus (plan de carrière, 9 semaines de congés payés, etc, etc). En plus ces gens parlent de difficulté du travail… On voit qu’ils n’ont jamais travaillé en sidérurgie, dans le batiment,à la ferme, ou à la chaine ! Ils mériteraient une semaine de découverte du travail en Inde ou en Chine, ou à la mine, et comprendraient le terme ‘pénibilité’ ! Et tout ça pour quoi ? pour un pourcentage élevé d’élèves, collégiens et lycéens, affichant à la sortie de l’école (collège – lycée) de graves lacunes à l’oral comme à l’écrit (pour preuve, l’année dernière dans certains établissements supérieurs, fac, IUT, ont été instaurés des cours de français et d’orthographe, pour tous!!).. bref, ces élèves et lycéens éprouvant beaucoup de mal à tenir une discussion ou à lire un livre et en extraire la ou les idées principales… Triste et navrant! Comme ces messieurs – dames de l’Education nationale ont milité pour une ouverture d’esprit vres des matières dites ‘artistiques’ ou d’éveil, le résultat est que les bases de la culture n’y étaient même plus ! quid de la lecture, et des synthèses de l’écrit, quid du langage correct et de la grammaire (sans parler d’orthographe)…bref, les fondamentaux n’y étaient plus… Sans parler de l’éducation (civique et sociale) qui n’existe plus, et on en voit le résultat ! Plus de discipline à l’école, et on vous rend votre enfant le soir avec un genou défoncé et enflé, mais aucune désinfection (pas le droit) et aucun appel (pas le temps)… ou encore avec un sac en moins, racket dans la cour, et aucune intervention de la part des professeurs (car ce n’est pas le travail du professeur de faire la discipline, bien évidemment!)…le résultat est que certaines écoles demandent désormais des vigiles, voire la police à l’intérieur de l’établissement)…. Trop c’est trop ! il y a quelques dizaines d’années, le professeur était un notable respecté, comme le maire et le curé.. Ce respect a disparu, la faute aux intéressés eux mêmes, par leur laxisme, leur fainéantise, et leur non implication dans ce qu’on appelait l’Education nationale, et qui maintenant devrait s’appeler une garderie améliorée (quoique)d’enfants et collégiens!
    Le pire est que le budget de l’Education nationale est le premier de France, très loin devant la Défense qui a vu fondre ses effectifs depuis 15 ans (au profit d’une ‘Défense européenne?)en effet, avec 61 milliards d’euros, le budget de l’Education nationale se ballade largement en tête (http://www.education.gouv.fr/cid58294/presentation-du-budget-2012.html) ce qui est absolument incohérent avec une diminution franche du nombre d’élèves…. Mais voilà, difficile de lacher ses privilèges surtout dans les temps de crise que nous connaissons!!! Il ne faut plus dégraisser le mamouth, il faut le mettre au travail et à la diète en même temps! (mais cela, ce n’est pas politiquement correct, et je suis assuré de me retrouver au banc des parias, face à ces syndicats d’enseignants qui font la pluie et le beau temps)… Mais moi, j’ai un avantage, je sais lire, passer du temps à faire des recherches, faire une synthèse et en tirer des conclusions ; ça,je l’ai appris à l’école il y a plus de 30 ans!

  6. par marie

    merci et bravo Geento pour cette analyse, étayée d’arguments.Je partage tout. Je dois avouer être désormais en froid avec une de mes ex-meilleures amies, prof de lycée, à qui j’ai osé tenir tête quand elle me disait avoir comme moi, un « emploi à temps plein » (je suis aux 35h)…Le temps plein de l’EN (18h) n’est pas le temps plein du reste du monde du travail.on m’avançait les heures de prépa de cours, de corrections, etc. Soit, eh bien effectuons ces heures dans le cadre de l’établissement scolaire, sur place, et dans le cadre des 35h ! Le seul arguement incontestable, c’est l

  7. par marie

    c’est la totalisation des heures sur l’année : un enseignant travaille très exactement 2 fois moins qu’un salarié à 35h.

  8. par Annette

    quand arretera-t-on de se remonter les uns contre les autres ? Chacun a ses mérites, dans toutes les professions, et les professeurs aussi. Le temps de présence devant élève est une chose il faut y ajouter le temps de préparation et le temps de correction. Cessons de nous battre à savoir combien de temps travaille un professeur. Pensons à ceux qui sont concernés, c’est à dire nos enfants. J’entends parler de temps de travail, de salaire mais les enfants, les jeunes, rien. Mais c’est à eux qu’il faut penser quand on parle Education. Ce n’est pas parce qu’on va augmenter les salaires ou les heures qu’on va améliorer la formation de nos jeunes. La question c’est pas combien, mais c’est comment ? On ne pense qu’aux adultes dans cette histoire. Ce n’est pas en étant les uns contre le autres que nous trouverons des solutions. Au lieu de regarder et de calculer le temps de travail des prof, des infirmières, des ASH, des conducteurs de train, des médecins, des maçons, des boulangers, des charcutiers, des puericultrices, des nourices, des chauffeurs-livreurs, de tout le monde, on pourrait essayer de regarder avec empathie ce que chacun de nous, faisons les uns pour les autres. Nous avons tous un rôle dans la société, nous avons tous besoin les uns des autres, arrêtons de nous taper dessus. Essayons de construire ensemble.

  9. par marie

    Vous n’avez pas tort Annette, mais reconnaissons que les enseignants (et leurs fameuses 18 semaines de congés) sont une catégorie à part dans notre société (et d’ailleurs en Europe, regardez ailleurs s’ils ont autant de congés : non). je veux bien en revanche que l’on se penche (sncf à part, autre catégorie aux avantages sociaux historiques et inattaquables) sur toutes les professions que vous mentionnez, infirmières en tête:un mérite fou pour un salaire de misère.c’est l’un des premiers métiers en tension (si ce n’est le 1er), en France comme partout ailleurs. et pour autant que l’on ne revalorise pas. Et qui fait grève de façon rarissime… J’ai entendu un enseignant dire « je ne gagne pas assez, donc je ne peux pas dépenser bcp pendant les vacances »… un peu de décence quand même !!!

  10. par Maurice

    Bravo Sarko, vous réussissez une nouvelle fois à créer la zizanie, à opposer une partie du pays à une autre, continuez!
    Ce comportement et vos fameuses valeurs « Travail, Famille, Patrie » rappelle de bien vilains jours et font sans aucun doute se retourner dans leurs tombes les résistants d’hier.
    Etes vous si sûr que les générations d’aujourd’hui aspirent à travailler toujours plus pour produire toujours plus, consommer toujours plus sans trop savoir quoi ni pourquoi (vive le travail), se marier puis divorcer en ayant à peine l’occasion de se rendre compte qu’ils ont des enfants (vive la famille), et éventuellement entre temps aller se faire casser la gueule ou y envoyer d’autres là où comme par hasard notre économie pourrait y avoir des intérêts (vive la patrie).
    Vive les valeurs!
    Auriez vous si peu d’imagination par rapport à ce que pourrait être une vraie politique de l’éducation, en êtes vous encore à faire des réformes pour pouvoir les compter au fur et à mesure et avoir l’impression que vous travaillez tant!
    Seriez vous enfin capable de faire moins mais mieux!
    Seriez vous enfin capable de ne plus parler de racaille dès qu’une situation vous déplaît (comme lors de votre déplacement d’aujourd’hui) J’en doute vraiment.
    Et malheureusement, ce type de comportement rappelle tellement l’attitude de ce type de gouvernant capable du pire.

  11. par frederic

    Geento et Marie, qu’attendez-vous donc pour passer le concours d’enseignant, afin d’entrer dans un monde aussi formidable, avec tant d’avantages et où vos compétences (être capable d’extraire les idées principales d’un livre !) feraient merveille ?
    Vous restaureriez le respect par une fantastique implication qui ferait pâlir les mineurs chinois… Merci au passage de rappeler qu’il faut quand même aller chercher en Asie pour trouver plus dur labeur que l’éducation de nos enfants !

  12. par Myriam

    Après la lecture de cet article, vous débattez sur la question d’argent – certes importantes – ,mais… Ne croyez vous pas ABERRANT que Mr Sarkosy propose aux titulaires de faire des heures supplémentaires, après avoir supprimé autant de postes dans l’éducation nationale??? Non, je ne fais pas parti de ce corps de métier, mais je suis une maman extrêmement inquiète de voir fermer de nombreuses écoles élémentaires et de voir s’appauvrir le niveau de formation pédagogique des enseignants!! La politique de ce Mr a miné un système certes imparfait mais qui faisait l’admiration de nos voisins européens.

  13. par Joséphine

    pour marie et geento :

    ben pourquoi vous passez pas le concours ????

  14. par marie

    pour Joséphine et Frédéric : au risque de vous froisser, j’ai plus que ce niveau concours et dans le cadre de mes fonctions actuelles, je suis sollicitée pour des interventions en lycée,à l’université, en centres de formation.et je peux dire que je ne suis pas intéressée par le fait de dispenser toujours la même chose…c’est aussi simple que cela !

  15. par marie

    ps : et je le fais gratuitement, par pur sens civique et dans un but éducatif (éducation/formation)

  16. par frederic

    Marie.. Je ne suis pas du tout froissé. Des interventions ponctuelles en lycée ou à la Fac avec des jeunes qui savent généralement pourquoi ils font des études, c’est très bien et tout à votre honneur. Mais ça ne vous confronte pas aux problèmes éducatifs dont nous parlait « Geento » ; le fameux manque de discipline entièrement imputable au laxisme et à la fainéantise des enseignants. Vous pouvez avoir plus que le niveau de n’importe quel concours, ça ne vous donnera pas la solution pour obtenir l’attention d’enfants qui ne savent respecter aucune règle de vie en groupe et qui ne savent en aucun cas ce qu’ils font là ! La discipline, ça ne se décrète pas comme cela, d’un claquement de doigts, alors que face à vous, vous avez des familles qui considèrent que tout leur est dù et que vous n’avez pas à exiger quoi que ce soit de leur progéniture…

    • par ras le bol des fumistes

      et oui c’est bien par votre laxisme que cette situation existe, vous êtes à la base de toute éducation vous devez offrir à vos élevés les repères qu’ils n’ont pas chez eux, les éduquer.
      Vous me faite bien rire quand vous dites que c’est le travail des parents.Avez vous pensez que certaines personnes n’ont pas forcement l’intelligence pour cela?
      Vous, vous avez fait des études,vous êtes sensé être capable de remédier à ce problème,l’éducation est votre métier, vous l’avez choisi, on ne vous l’a pas imposé.
      Alors que faites vous mis a part encaisser votre chèque en fin de mois, pour quelques malheureuses heures de présence.
      Quand vous débuterez votre journée à 7h00 du matin et que vous finirez à 10h00 du soir,avec 1/4 d’heure pour manger, et cela 6 jour par semaine,et que vous n’aurez pas pris une semaine de congés(pas 5 semaines ou plus comme vous par an)depuis 5 ans, la vous pourrez ouvrir votre grande gueule.
      et oui je suis grossier, arrêter de vous prendre pour l’élite qui détiens la connaissance suprême, vous n’êtes que des minus, aveugler par votre nombrilisme.

      • par sophie

        le saviez vous, la scolarisation en ecole n est pas obligatoire, c l enseignement qui l est…..il existe un organisme appele le cned qui permet d obtenir le bac , a qui revient dc l education’? de base…AUX PARENTS

  17. par Joséphine

    marie,
    quelle humilité dans vos propos…
    vous dites que les enseignants font toujours la même chose, mais alors ce n’est pas si rose que cela ??? on nous aurait menti ???
    pour ras le bol des fumistes, l’éducation nationale n’a jamais eu et n’aura jamais pour vocation de remplacer des parents défaillants.

  18. par marie

    @Joséphine: 2 exemples pour illustrer mon propos: j’ai 2 fils, qui ont tous deux eu le même instit à 5 ans d’intervalle : même cours en 5 ans, PAS UN MOT de différent, mais plus grave encore, mêmes interros ! comme j’avais tout gardé de l’aîné, le plus jeune avait les cours..et avait déjà les questions d’interro !! est-ce normal..? Les 18 semaines de congés ne permettent-elles pas de concevoir des contenus un peu différent, a minima des interrogations différentes !!! par ailleurs dans cette école, certains se sont vus proposer (imposer..?) des changements de niveau : par ex du CE1 au CM2. Certain le prirent comme un nouveau challenge

  19. par marie

    suite : et acceptèrent. l’instit en question resta dans le niveau qu’il enseignait depuis au moins 15 ans… Il y a des gens très bien partout, méritants et motivés, mais il y a aussi des partisans du moindre effort, et celui-là en faisait partie. Donnant une image de l’ensemble et l’on sait tous qu’un seul élément peut donner l’image d’un ensemble !
    Je reviens à la question sur laquelle personne n’a réagi : pourquoi, s’ils disent travailler autant que les personnes aux 35h, les enseignants n’acceptent-ils pas un contrat de 35h dans l’établissement, prépa de cours et correction comprises, sur ce temps de 35h dans l’ets ??? Et pas 2 mois 1/2 de congés l’été mais au moins 3 semaines à l’école pour préparer de nouveaux contenus !!!??? ce serait impopulaire je le crains Joséphine!appelons un chat un chat, un enseignant est loin des 35h, repensez totalisation annuelle. je ne vous parle pas de création de valeur ou de richesse…

  20. par Richards

    Il est impossible de fait un travail personnel dans une salle de 30 personnes avec des allés et venus sans cesse. Je ne dispose pas de salle de classe à mon usage personnel.
    Les professeurs d’anglais travaillent déjà pendant les vacances de février et de printemps pour les stages de langues.
    Pour plus de 150 professeurs nous avons 8 ordinateurs à notre disposition dans la salle des professeurs – comment rechercher les information nécessaires? Mon lycée n’a pas de wifi donc je ne peux pas non plus utiliser mon matériel personnel au lycée, mais je l’utilise tous les soirs chez moi et souvent très tard – pour les messages aux élèves, aux parents, les bulletins, etc
    J’ai 21 ans de carrière et 2050 euros net par mois. Mon fils de 25 ans gagne déjà plus que moi en tant que assistant commercial, son véhicule est fourni, l’ordinateur, la connexion Internet, etc.

  21. par marie

    @Richards : Merci de ces précisions Richards,c’est un éclairage intéressant, et en effet si on souhaite mettre en place ces 35h au sein de l’établissement, il faudrait vous doter des moyens nécessaires : bureaux, ou à défaut salles disponibles, évidemment à notre époque WIFI dans l’établissement !! Vous proposez des stages pendant les vacances..? Cela ne m’a jamais été proposé, cela doit être très marginal mais voilà un bel exemple de l’engagement des + motivés,pour vous certes (travailler + pr gagner +) mais aussi pour nos enfants. Quant au salaire indiqué,vous ne pouvez comparer : la fonction commerciale a tjs été bien rémunérée, c’est assez normal, c’est « le nerf de la guerre » dans l’économie (c’est tjs plus rémunéré que les fonctions administratives, RH, finances, etc)

  22. par sophie

    le saviez vous?
    les profs ne sont pas payes pendant les mois de juillet et aout et travaillent pourtant jusq au 10 juillet …

  23. par sophie

    et moi les semaines de vacances j en compte 7
    1 toussaint
    2 noel
    2 hiver
    2 printemps
    pour ce qui est du mois de juillet:jusqu au 12 juillet copies oraux journees pedagogiques!….
    pour les mois de juillet et aout, pas de salaire…. ca s appelle des conges sans solde et non des conges payes…..
    pour ce qui est du temps de travail 18 h de cours certes , rencontre des parents concertations pour une progression commune , prepartion des voyages scolaires , dialogue avec les eleves qui rencontrent des difficultes scolaires ou personnellles et qui ont besoin de parler ah j oubliais preparation des cours et corrections de copies , 7 classes 32 elves par classe, jusqu a 30 min pour une copie de terminale et encore en allant vite.je reconnais qu en college ca va plus vite, …..alors si ca vous derange vraiment qu on puisse faire tourner notre lave linge en corrigeant nos copies venez faire mon boulot pendant un mois, certes je l ai choisi et si j avais voulu etre riche je n aurais pas choisi ce metier mais faut arreter de dire qu on ne bosse que 18 heures par semaine

  24. par sophie

    je voudrais juste qu on arrete de prendre les profs pour des faineants , et non nous ne sommes pas la pour eduquer a la place des parents mais pour renforcer cette education, moi j ai passe un concours de prof pas d educ spe’……

  25. par sophie

    ah ya aussi l accompagnement des voyages scolaires, non nous ne partons pas en vacances pendant une semaine( non pas avec nos eleves) c du 24/24, et la c prof maman infirmiere guide ….et generalement qd nous devons nous deplacer sur place pour la preparation nous faisons ca l ete a nos frais…..pendant nos conges sans solde….

  26. par christiane

    @Sophie :
    1) voyages scolaires : sous-traitez cela à un organisme privé et vous verrez alors que vous déplorerez vite cette belle occasion perdue de parcourir le monde à moindre frais !
    J’ai une connaissance prof d’anglais qui incite a visité Canada, GB, pays de galles, irlande et cette année New York ! voyages qu’elle confesse ne pas pouvoir se payer à titre personnel et familial…. ne nous faites pas prendre des vessies pour des lanternes, stop !
    2) si vous n’êtes pas payés en juillet aout, pourquoi ne voit-on aucun prof rechercher des petits boulots pour 2 mois..? Allons allons appelons un chat un chat : ce sont bien des congés, parlons de votre salaire de façon annuelle même s’il n’est versé que sur 10 mois. je suis persuadée qu’il est encore supérieur au mien, pour un temps de travail annualisé de la moitié.

  27. par christiane

    lire « ainsi » au lieu de « incite »,

  28. par jean claude

    a sophie : travailler sans être payé ? je n’y crois pas, sinon il y a longtemps que le corps enseignant aurait saisi les Prud’hommes ! et aurait alerté les médias ! Non, je suis de l’avis de christiane, c’est à lire sur le plan annuel

Laisser une réponse

Votre nom :
Votre email :
L'email de votre ami :
Votre message (facultatif) :




  • Mots clés

  • Revenir en haut de page