Interview

La cigarette électronique en question

Vendredi 31 mai 2013 à 10:05 | Par Amandine Chauve
Imprimer Réagir

Mots-clés : , , , , , , , ,

cigarette electronique

 

La cigarette électronique continue de créer la polémique. Ce vendredi 31 mai, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, la ministre de la santé Marisol Touraine a annoncé son interdiction prochaine dans les lieux publics et aux mineurs. Samuel James, de la boutique spécialisée Aquatiz située rue d’Auxonne à Dijon, convaincu de la première heure, nous donne sa vision de la « vapote ».

 

GazetteINFO.fr : Depuis votre magasin, confirmez-vous l’engouement suscité aujourd’hui par l’e-cigarette ?

Samuel James : Oui, c’est certain. Et c’est plus qu’un simple succès commercial, puisque cela permet à des gens d’arrêter de fumer. Si je prends mon cas personnel, j’ai découvert la cigarette électronique il y a quatre ans, aux Etats-Unis. Depuis, je n’ai plus jamais retouché une vraie cigarette. Et il y a une chose dont je suis sûr : je ne reviendrai jamais à la clope. Cette histoire, je la partage avec 70 % des fumeurs qui ont testé la cigarette électronique.

 

Que répondez-vous aux clients qui vous questionnent sur l’éventuelle dangerosité du produit ?

La cigarette électronique contient peut-être, j’ai bien dit peut-être, un élément cancérigène. En face, nous avons une certitude : la cigarette classique contient 43 agents cancérigènes. Ses effets néfastes sont prouvés. Alors je crois que le calcul est vite fait, il n’y a pas photo. De mon point de vue, la cigarette électronique permet aussi au fumeur d’abandonner son addiction. Rien n’a jamais aussi bien marché en matière de sevrage tabagique. C’est normal, la e-cigarette permet de satisfaire les cinq vices du fumeur : le geste, la sensation, le sentiment de décompresser, le fait de se tenir occupé, de souffler de la fumée… Le tout avec un risque considérablement réduit. Plus de feu, plus de goudron.

 

« Attendons encore 5 ans et il n’y aura plus d’interrogations »

 

Comment accueillez-vous la récente étude réalisée par l’Office de lutte contre le tabagisme, qui préconise l’interdiction de la cigarette électronique dans les bars et les restaurants ?

Concernant le fait d’interdire la cigarette électronique dans les lieux publics, pourquoi pas, si cela dérange les autres. Mais alors qu’on me laisse fumer dehors tranquillement. Et puis si cette étude est négative, d’autres, publiées récemment, sont clairement favorables à la e-cigarette. Je pense notamment à l’une d’entres elles, menée il y a peu par l’université de Boston. On dit souvent que l’on manque de recul quant aux effets potentiels de la cigarette électronique : attendons encore cinq ans, et il n’y aura plus toutes ces interrogations.

 

Autre point de polémique : le circuit de distribution des cigarettes électroniques. Certains souhaiteraient restreindre leur vente aux seuls buralistes traditionnels. Que leur répondez-vous ?

Je dis : « Laissez-les faire ! ». En effet, la vente d’une cigarette électronique n’est absolument pas comparable avec la vente des paquets de cigarettes habituels. Quand il faut trois minutes pour servir le fumeur traditionnel, nous, nous passons une vingtaine de minute à conseiller le client, à lui faire essayer différents produits, à nous assurer de lui dénicher le produit qui lui conviendra le mieux. Nous nous occupons aussi du service après-vente. Ce que je crois, c’est qu’alors qu’elle était considérée il y a peu comme un gadget inutile, l’e-cigarette est devenu un business, et chacun veut sa part du gâteau. Nous, nous sommes des convaincus de la première heure : Aquatiz est ouvert depuis novembre 2009.

 

 

 

Revenir en haut de page

13 commentaires sur “La cigarette électronique en question”

  1. par GRANSAGNE

    déjà interdit sur Air France, car cela incite à fumer et développe le stress chez les autres passagers. Dom G.

  2. par Mismer

    Ne pas fumer nuit gravement à la santé de l’état.
    Le pays des libertés est bien mal en point.

  3. par Anne

    J’ai 44 ans et n’ai jamais fumé de ma vie. J’avoue apprécier ne plus être enfumée dans les cafés MAIS j’apprécie ou plutôt j’appréciais de vivre dans un pays où nous avions quelques libertés. Je ne sélectionne pas mes amis non fumeurs, certains d’entre eux ce sont mis à la cigarette électronique, ce qui leur permet de « fumer » dans les cafés sans déranger qui que ce soit. On ouvre des salles de shoot pour les drogués, mais il faut interdire la cigarette électronique. Et tous ces politiques qui font ces lois à la con, eux, ils fréquentent des clubs privés où ils peuvent fumer tranquillement leur cigarette et enfumer leurs voisins. LIBERTE ? EGALITE ? Et après la cigarette électronique, qu’est-ce qu’on va nous interdire ? De s’embrasser, de faire l’amour, de manger du chocolat, du Nutella parce qu’il y a de l’huile de palme. Réveillons nous ! Et c’est une non fumeuse qui parle, je m’en fous de la cigarette électronique mais j’en ai marre qu’on nous interdise tout pendant que d’autres ne se privent pas de libertés. Je veux bien faire un effort et me mette à fumer la cigarette électronique à l’assemblée nationale, que ça fasse de la vapeur à en décoller les papiers peints !

  4. par carrere jean noel

    je pensais que l’augmentation des cigarettes était pour le bien de notre santé , plus + de taxes , moins de fumeurs , donc moins couteux à la sécu .
    mon cul !! la e-cigarette fait un tabac ( lol !! ) et l’état n’engrange quasiment rien dessus , d’où viendra les futures taxes pour encore une fois s’enrichir sur notre dos .
    Interdiction de fumer dans lieux public !! mais l’état sera bien content d’encaisser nos taxes
    malgré tout .
    je trouve lamentable cette loi qui veulent créer , ou vas-ton , laisser nous vapoter comme bon nous semble , messieurs les politicards , je pense qu il y a d’autres lois à créer plus importantes que la e-cigarette .

  5. par DANIEL

    C’est sûr que mes 60€ par semaine ne vont plus (en grande majorité) dans les caisses de t’état ! ! !

    Et sur mes 50€ par mois, les taxes sont « normales » (pour le moment)

  6. par élodie

    Je ne vois rien de choquant à ce qu’on interdise la e-cigarette dans les lieux publics. Pourquoi ne pas tout simplement sortir ? Une notion de respect est donc requis par les vapoteur selon cet article :
    http://www.breizh-e-cig.fr/article-15–la-cigarette-electronique-et-les-lieux-publics.html
    Il serait dommage d’importuner les autres avec notre vapeur.

  7. par praline21

    Alors Monsieur le Maire il a fumé aujourdhui? Avoir se costumes a nettoyer c’est une horreur ça pue le tabac !!!

  8. par mauricelasaucisse

    a quand une bonne PIPE électro Nique????

  9. par Mélinda

    Moi même vapoteur je suis pour l’interdiction de la vente aux mineurs et l’interdiction dans les lieux publics.

    La cigarette électronique m’a aidé à réduire drastiquement ma consommation, je suis pour légiférer afin qu’elle continue à se développer dans de bonnes conditions.

    Un bon blog au passage sur le sujet : http://www.happysmoke.fr/blog/

  10. par auroree06

    Bonjour,
    Pour ma part, je viens de commander ma cigarette électronique avec le pack IGO3 sur le site http://www.aretelaclop.com
    Super prix et un large choix de goûts disponible !!
    Je conseille ce site pour les personnes qui veulent arrêter de fumer avec des petits prix et une livraison rapide =)

  11. par VELORUTIONéMENT

    NICOTINE N’EST PAS MA COPINE(tm)!

  12. par Patrice

    Si tout le monde se met à fumer des cigarettes électroniques, c’est la fin pour l’état ! Mais ne vous inquiétez pas, ils trouveront bien une taxe d’ici là…

    J’ai trouvé la mienne sur http://www.vapostore.com un site sympa. C’est la même que sur la photo.

Laisser une réponse

Votre nom :
Votre email :
L'email de votre ami :
Votre message (facultatif) :




  • Mots clés

  • Revenir en haut de page