Le mal de dos est presque inévitable de nos jours. Tout le monde en a souffert à un moment ou un autre de sa vie. Et quand ça nous prend, on ne sait pas comment agir. Ça peut survenir d’une façon progressive comme ça peut s’installer brutalement au réveil.

Pourtant, il y a beaucoup de moyens pour s’en débarrasser rapidement et durablement. Toutefois, il faut comprendre ce que c’est et d’où ça vient pour savoir prendre les bonnes mesures.

Comprendre le mal de dos…

Le mal de dos n’est pas une maladie en soi mais un symptôme. Généralement, il évoque un problème sous-jacent et oriente vers un diagnostic. Mais, ça peut être localisé et passager. Il faut connaitre ses symptômes pour ne pas se tromper de diagnostic.

Les symptômes

Les symptômes se résument généralement en une douleur dans le dos. La localisation de la douleur est le signe le plus important pour connaitre la cause. On peut souffrir d’un mal de dos localisé dans une zone en particulier ou d’une douleur diffuse qui irradie même aux bras et jambes.

Les causes possibles

La cause la plus commune pour le mal de dos est la fatigue musculaire ou l’inflammation. C’est aussi la cause la plus facile à éradiquer. Mais, le mal de dos peut traduire des maladies encore plus graves comme la hernie discale, la sciatique ou une fracture.

Quand c’est purement musculaire, il suffit d’un repos et de quelques massages thérapeutiques pour s’en débarrasser. Mais, quand ça touche les os, ou plutôt les vertèbres, la solution n’est plus aussi évidente.

Les facteurs de risque

En absence de toute maladie sous-jacente comme la hernie discale ou la sciatique, les facteurs de risque du mal de dos se résument en une mauvaise posture ou un surpoids. Des fois, relever une charge plus ou moins lourde peut être la cause d’une douleur dorsale.

Bien que ce ne soit pas une cause directe, le stress et la mauvaise hygiène de vie comme le tabac ou l’alcool peuvent être à l’origine d’une douleur au dos. On relève aussi la fatigue, le manque de sommeil et la sédentarité comme facteurs de risque.

Les facteurs aggravant

Quand le mal de dos s’installe, on ne parle plus de facteurs de risque mais de facteurs aggravant. C’est quand on ne fait rien par exemple pour soulager son dos qu’on aggrave le problème. Le sport aussi au cours d’une crise peut aggraver le problème.

Mais aussi, la mauvaise posture en position assise ou en dormant. Le matelas et sa qualité entrent en jeu dans ce cas en aggravant le problème de dos. Il y a aussi le cercle vicieux de la sédentarité-douleur. Plus on a mal, plus on ne bouge pas et plus on est sédentaire, plus on a mal. Il faut trouver le juste milieu.

Des moyens naturels pour soulager le mal de dos

Pour soulager une douleur du dos, il existe des moyens naturels qu’on peut utiliser ou faire afin d’avoir un soulagement plus ou moins immédiat. D’ailleurs, ces moyens peuvent aussi faire office de moyens préventifs contre le mal du dos.

1- Perdre du poids

Le problème avec le dos, c’est qui porte la charge de notre corps. C’est pour cette raison que les personnes souffrant d’un surpoids sont les plus à risque de développer des problèmes de dos. La graisse localisée au ventre étant la plus incriminée, il faut impérativement perdre du poids.

Si vous avez constamment mal au dos, essayez de perdre quelques kilos et vous verrez votre dos soulagé au bout de quelque temps. Généralement, les résultats commencent à se voir dès les premiers 3 kilos perdus.

2- Changer de matelas

La qualité du matelas est ce qui influe le plus sur le dos. Quand on dort bien sur un bon matelas, le dos garde un bon alignement et vos muscles ne seront pas douloureux au réveil. D’ailleurs, en parlant de matelas, il vous faut absolument acheter un matelas à mémoire de forme de qualité. C’est le matelas le plus conseillé par les orthopédistes.

3- Faire du sport

Les douleurs d’origine musculaires du dos traduisent généralement une mauvaise musculature des muscles dorsaux. Pour remédier à ce problème, une seule solution s’impose, faire du sport. Il faut se muscler le dos. Les meilleurs exercices à faire sont les squats et les abdos.

4- S’asseoir convenablement

La plupart des gens ont un travail bureautique et ne font pas vraiment attention à leurs postures au travail. Pourtant, c’est une des causes principales des douleurs dorsales au sein des fonctionnaires. Alors, si vous passez beaucoup de temps assis, il est peut-être temps d’opter pour un meilleur fauteuil.

Si votre patron ne peut pas vous acheter un fauteuil de meilleure qualité, essayez de mettre des coussins derrière votre dos et sous vos fesses afin de vous relever au niveau du bureau. Gardez aussi le pc à la hauteur de vos yeux pour ne pas avoir le dos courbé en permanence.

5- Dormir assez

La qualité de votre sommeil est primordiale pour votre dos. Il subit toute la fatigue que vous accumulez au fil des jours. Il faut non seulement se donner le temps de bien dormir mais également avoir un sommeil paisible en absence de lumière et dans un calme total.

6- Manger sainement

Ce que vous mangez se traduit sur votre corps. Pour le dos, il y a deux aliments à privilégier. Les protéines pour les muscles mais qui doivent s’accompagner d’une activité physique et du calcium pour les os.

7- Diminuer le stress

C’est plus facile à dire qu’à faire surtout à notre époque où on ne cesse de courir. Pourtant, les problèmes de dos viennent aussi du stress. Il faut absolument remédier au stress. Le yoga est peut-être ce qu’il vous faut. De plus, ça améliore l’élasticité du dos.

8- Une meilleure hygiène de vie

Le tabac, l’alcool et les excitants comme le café et le thé sont très néfastes pour le dos. D’ailleurs, si ça ne contribue pas directement, ça diminue la sensibilité aux antalgiques quand on en a besoin. Du coup, vous avez vraiment intérêt à les éradiquer de votre vie. Faites du sport à la place. C’est meilleur.

Des moyens médicamenteux

Avec une douleur qui s’installe et qui devient de plus en plus intense, il faut passer à la vitesse extrême et prendre des médicaments. Mais, à titre de prévention vous pouvez prendre…

9- Les compléments alimentaires

Si votre alimentation est pauvre en nutriments essentiels comme le calcium ou le fer, vous devriez envisager d’en prendre sous forme de compléments alimentaires. Ce ne sont pas vraiment des médicaments et peuvent être pris en automédications sans aucun problème.

10- Les antalgiques

Pour remédier à la douleur, il vous faut des antalgiques. Généralement, un simple comprimé de paracétamol suffit à diminuer la douleur. Sauf que, pour les gens qui boivent beaucoup de café et fument, ça peut s’avérer inutile et ne donner aucun résultat. Il faut donc passer par un médecin.

11- Les infiltrations

Quand les problèmes de dos sont liés à une hernie discale ou une sciatique et que les antalgiques habituels ne sont pas suffisants pour diminuer considérablement la douleur et que la chirurgie n’est pas envisageable, le médecin peut vous proposer des infiltrations.

Ces infiltrations se passent au bloc opératoire, sans anesthésie, mais requièrent un environnement stérile pour l’introduction d’un cathéter dans la dure-mère. On infiltre des antalgiques puissants qui peuvent être des morphiniques et des corticoïdes pour l’inflammation.

12- Les corticoïdes

Ces corticoïdes peuvent être pris par voie orale ou par des injections intramusculaires. Le but est de diminuer une éventuelle inflammation. Toutefois, il ne faut pas en abuser à cause des effets secondaires sur l’immunité qu’ils ont.

Il existe également des crèmes à base de corticoïdes à action locale que vous pouvez acheter en pharmacie. Leur effet est presque immédiat pour les problèmes musculaires.

Des moyens thérapeutiques

Quand les moyens naturels, faits maison, ne marchent pas, il existe des moyens thérapeutiques. On peut toutefois combiner les deux pour un meilleur résultat efficace et rapide.

13- Poser le bon diagnostic

Le plus important avec une douleur persistante ou intense est de poser le bon diagnostic et rapidement. Pour se faire, il faut absolument consulter le spécialiste du dos qu’est l’orthopédiste. Toutefois, le problème peut être d’origine psychique et dans ce cas, un psychologue devient le spécialiste à consulter.

14- Se faire des massages

On peut aussi faire appel à un masseur pour les problèmes de dos qui n’ont pas une origine pathologique. Des massages réguliers et bien faits peuvent régler le problème de la douleur et prévenir sa survenue de nouveau.

15- Le sauna thérapeutique

C’est un moyen très efficace pour les problèmes d’origine musculaire. Il suffit de passer un peu de temps au sauna pour voir sa douleur diminuer considérablement. Une autre alternative au sauna est le hammam turc à la vapeur. Ça agit sur les tissus musculaires en les détendant.

Si vous n’avez pas le temps d’aller vous faire une séance en institut, vous pouvez faire votre propre hammam à la maison avec un bain chaud et une bonne détente dedans. Laissez la vapeur de l’eau submerger la salle de bain avant de vous y mettre. Ça diminue également le stress.

Le mal de dos, le problème du siècle

Sachez que vous n’êtes pas seul dans ce problème et ne le laissez surtout pas prendre le dessus de votre vie. Des fois, une sortie entre amis est suffisante pour diminuer le stress et régler une douleur dorsale d’origine psychique.

http://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/dos.jpghttp://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/dos-150x150.jpgmaximilien912SantéLe mal de dos est presque inévitable de nos jours. Tout le monde en a souffert à un moment ou un autre de sa vie. Et quand ça nous prend, on ne sait pas comment agir. Ça peut survenir d’une façon progressive comme ça peut s’installer brutalement au réveil. Pourtant,...Infos et News de la gazette : l'actualité vu par le web.