Chaque année, ce sont plus de 13 millions de tonnes de matières résiduelles qui sont produites au Québec dont plus de 41% proviennent du secteur CRD (Construction, rénovation et démolition).

Politique des matières résiduelles au Québec

La politique du MDDELCC vise à les exploiter, tant pour la fabrication de biens que pour la production d’énergie.

Les municipalités régionales disposent d’outils mis à leur disposition par le gouvernement pour leur permettre de planifier et de favoriser une meilleure gestion des résidus de CRD sur leur territoire.

Dans les grandes lignes :

  1. Les municipalités constituent les plus grands gestionnaires de l’ensemble des routes québécoises et ont donc un rôle important à jouer dans la gestion responsable des matières résiduelles générées par les chantiers routiers.
  2. Les granulats fabriqués à partir de résidus de béton, de brique ou d’asphalte et des résidus du secteur de la pierre de taille peuvent avantageusement remplacer des matériaux de carrière et de sablière en tant que matériaux de construction.
  3. L’acheminement des résidus de CRD vers un centre de tri ou un écocentre constitue une étape importante de leur valorisation.
  4. La valorisation du bois constitue un des piliers de la stratégie du bannissement de l’élimination des matières organiques.

Comment mettre en œuvre cette politique ?

Il est important de réduire à la source les résidus de chantier, de les valoriser et de les réemployer. Pour y arriver, il suffit de s’adresser à un centre de tri qui maîtrise toutes les étapes du processus de recyclage.

Si vous n’êtes pas familier avec ces procédures, elles vous seront expliquées simplement. Pour résumer, les matériaux recyclables se divisent en ces catégories :

  • les rebuts de matériaux secs issus de la CRD (non dangereux)
  • les matériaux qui ne sont pas acceptés (car contaminés)
  • les matières à isoler et à déclarer

Un écocentre certifié sera notamment en mesure de délivrer un certificat de destruction aux normes LEED.

Qu’est-ce que la norme LEED ?

L’acronyme LEED (de l’anglais « Leadership in Energy and Environmental Design ») désigne un système d’évaluation reconnu comme la marque internationale d’excellence pour les bâtiments durables dans plus de 132 pays. Ce système est en place depuis 2002 au Canada.

Cette norme a été mise en place suite aux constatations suivantes :

  • les bâtiments produisent jusqu’à 35 % de tous les gaz à effet de serre
  • 35 % des déchets d’enfouissement proviennent des activités de construction et de démolition
  • 80 % de la consommation totale d’eau se fait à l’intérieur et autour des bâtiments

Les différents systèmes d’évaluation LEED :

  • nouvelle construction et rénovation majeure
  • noyau et enveloppe
  • aménagement d’intérieurs commerciaux
  • bâtiment existant
  • aménagement de quartiers
  • habitations
http://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/recyclage-métaux.jpghttp://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/recyclage-métaux-150x150.jpgFabriceEntrepriseChaque année, ce sont plus de 13 millions de tonnes de matières résiduelles qui sont produites au Québec dont plus de 41% proviennent du secteur CRD (Construction, rénovation et démolition). Politique des matières résiduelles au Québec La politique du MDDELCC vise à les exploiter, tant pour la fabrication de biens que...Infos et News de la gazette : l'actualité vu par le web.