Une séparation est toujours une situation difficile à vivre, aussi bien pour les conjoints, mais surtout pour les enfants. La raison est qu’on a le sentiment d’avoir échoué quelque part. On a un goût d’inachevé qui nous reste au travers de la gorge. Bien que cela reste pénible, il est préférable de divorcer dans certains cas. Cela permet d’éviter des conséquences plus dramatiques. Et pour limiter les dommages collatéraux, il est possible de recourir au divorce par consentement mutuel. Depuis le 1er janvier de l’année 2017, les personnes qui le souhaitent peuvent procéder à un divorce à l’amiable sans passer devant un juge. Il suffit que leurs avocats respectifs soient présents. 

Un divorce a l’amiable permet d’éviter les batailles judiciaires

Lorsqu’un mariage prend fin, chacun est affecté par la rupture. Les enfants sont quelque peu désorientés. Ils perdent leurs repères familiaux. Ils savent que les choses ne seront plus comme avant. Ils seront obligés de vivre avec l’un des parents, et de ne voir l’autre géniteur qu’à des heures de visite définies. Il convient donc de les épargner autant que possible.

Un divorce par consentement mutuel évite de s’engager dans des batailles judiciaires d’où chacun ressortirait épuisé, tant émotionnellement que matériellement. La séparation amiable enlève au divorce une partie de ce qu’il a d’amer. Les conjoints peuvent ainsi continuer à entretenir des relations plus apaisées, et ce, pour le bien de leurs progénitures.

Un divorce à l’amiable ouvre la voie à la négociation

La rupture a un impact sur la vie pratique future de tous. Il faut discuter sur les conséquences que vont entraîner la séparation. Le divorce par consentement mutuel permet aux deux parties de se mettre d’accord sur différents points importants. Elles pourront librement choisir quel est le conjoint qui va avoir la garde des enfants. Les modalités de visite seront établies. La pension alimentaire sera également fixée. En fait, les décisions seront prises de manière à ce que les intérêts de chacun soient pris en compte. En outre, il sera plus aisé pour les époux de se conformer aux termes de la convention qu’ils ont eux-mêmes mis en place. 

Un divorce à l’amiable est plus rapide et moins coûteux

Un divorce a l’amiable a le mérite d’être plus rapide. Il suffit de quelques mois pour que le divorce soit officiel. Aussi, il entraîne moins de dépenses. Les conjoints devront essentiellement s’acquitter des honoraires à verser aux avocats.

https://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/7873928ed1b588088a40df988cb1d0fe-1024x576.jpghttps://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/7873928ed1b588088a40df988cb1d0fe-150x150.jpggazetteDroitUne séparation est toujours une situation difficile à vivre, aussi bien pour les conjoints, mais surtout pour les enfants. La raison est qu’on a le sentiment d’avoir échoué quelque part. On a un goût d’inachevé qui nous reste au travers de la gorge. Bien que cela reste pénible, il...Infos et News de la gazette : l'actualité vu par le web.