Le comptable fiscaliste : quel est son rôle et sa fonction ?

Le comptable fiscaliste : quel est son rôle et sa fonction ?

Toute entreprise, quelle que soit son envergure, nécessite de faire appel aux services d’un cabinet comptable fiscaliste. Comme son nom l’indique, les compétences d’un comptable-fiscaliste assurent des activités comptables et fiscales. Mais sa charge consiste à assurer deux types de mission. Le comptable-fiscale accomplit la gestion fiscale tout en fournissant des conseils aux sociétés, en matière juridique et de fiscalité.

A cet effet, le comptable-fiscaliste a pour rôle d’orienter une entreprise dans ses choix de gestion et de développement pour améliorer le plan fiscal, ainsi que ses profits. Il s’annonce aussi le garant du respect de la réglementation fiscale. Soumis à une déontologie stricte, le comptable-fiscaliste sert d’interlocuteur privilégié de l’administration fiscale. Il s’agit d’un conseiller indépendant qui ne peut pas exercer une activité commerciale. Et en tant que conseiller, il est en bonne position d’accorder des recommandations sur la gérance pour veiller au respect des normes en matière de fiscalité et de leur application. En bref, il s’occupe à la fois de l’élaboration d’un plan financier tout en servant d’aide durant les inscriptions auprès des administrations et de la caisse d’assurances sociales. Ceci est fait dans le but d’apporter plus d’amélioration sur le système fiscal de l’entreprise pour réduire les impôts et d’appuyer son développement.

Le comptable-fiscaliste travaille au sein d’une équipe comptable. Il tient compte essentiellement du relationnel, étant donné la possibilité de contacts fréquents qu’il réalise. En fait, il fonctionne à la fois dans le service de comptabilité ainsi qu’au service financier. Dans ce sens, il côtoie bon nombre de personnes au sein des différents services internes. Il est en relation avec les administrations locales et régionales ainsi qu’avec de nombreuses professions libérales. Ainsi, il doit disposer d’un réseau de contacts dans le milieu des assurances et de la finance.

Pour effectuer ce métier, quel que soit le type d’entreprise, il est nécessairement requis d’avoir une parfaite maîtrise du droit, et si possible, de disposer d’une spécialisation du droit des affaires et de la fiscalité. Il effectue sa fonction en équipe et il est en contact permanent avec ses prospects. Il doit toujours être à l’écoute des problématiques, parfois très diverses. Outre ces capacités, le comptable fiscaliste est dans l’obligation de maîtriser l’évolution des techniques et des législations, de veiller à la continuité des informations. Cependant, il est important de savoir qu’en cas de faute ou d’erreur, sa responsabilité professionnelle est engagée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.