On en parlait et ils l’ont fait. L’Angleterre est sortie de l’union Européenne et ce jeudi 23 juin 2013 sera à marquer d’une pierre blanche. 51 % des Britaniques ont choisit que leur pays sorte de l’union Européenne et voilà chose faite.
La Pologne avec son chef du parti regrette la sortie de la Grande Bretagne de l’UE et propose un nouveau référendum pour l’y ramener, on imagine difficilement la chose.
Le traité de Lisbonne a introduit une disposition mentionnant que tout état membre de l’Union Européenne peut s’en détacher conformément au protocole, et c’est bien la première fois qu’’un pays de l’UE active cette loi.

Après le referendum sur le Brexit.

L’affaire n’est pas faite, car pour que le retrait du Royaume Uni soit définitif, l’Union Européenne doit notifier son accord auprès de son conseil.
Un protocole d’accord entre le pays concerné et les autres pays membres doit régir les futures relations et doit aller vers une entente entre ce dernier et l’Union Européenne.
S’il n’y a pas d’entente deux ans peuvent s’écouler avant que la notification soit acceptée voire même plus suite à l’accord des autres pays membres.
C’est effectivement pour l’automne prochain que David Cameron quittera son poste au gouvernement et laissera le soin à son successeur de mettre en place le fameux article 50. C’est évidemment ce dernier qui assumera toute la responsabilité de cette nouvelle situation qui certainement va faire couler beaucoup d’encre.

Cette décision est lourde de conséquences car elle conduit certainement le pays dans une direction aléatoire risquée pour son économie et son intégrité. Pro européennes l’Irlande du nord et l’ Ecosse, indiquent vouloir choisir des voies différentes et pensaient que le nouveau premier ministre hésiterait avant de commettre l’irréparable.

Que signifie exactement « le Brexit » ?

Il s’agit en réalité d’une abréviation des mots British et exit, ce qui signifie exit pour sortir et British pour le royaume uni tout comme l’était le Grexit pour la Grèce en 2015 lors de sa crise.
Concernant le Brexit il s’agit d’un départ demandé par un pays le Royaume Uni, par contre en ce qui concernait la Grèce à l’époque c’est de la zone euro qu’elle fut écartée au titre d’une sanction de l’union Européenne.

C’est en 2013 et précisément le 23 Janvier que David Cameron premier ministre décida un référendum pour rejoindre les pays membre de l’union européenne et c’est le même jour et le même mois mais trois ans plus tard qu’a lieu cette séparation. Peu de temps après le premier Ministre a déclaré qu’il était temps pour lui de démissionner de son poste.Un autre membre du parti conservateur reprendra sa place.
Il avait promis a ses administrés qu’en 2017 il organiserait un référendum concernant sa décision avec l’Europe. Il n’a pas menti car suite à un conseil européen au sein de l’UE, en février de cette année il a bien prévu d’ouvrir le référendum en date du 23 juin de cette année.

Les résultats ont étés annoncés très tôt le 24 juin avec une participation atteignant les 70 %, 51.9 % ont dit non à l’Europe. On peut dire que la décision a mobilisé les foules avec un tel taux de participants. Au Royaume Uni cela n’est pas courant c’est dire l’importance de la situation.

Les conséquences du Brexit.

Bien entendu, les conséquences économiques d’une telle décision restent encore floues car les dirigeants de sociétés et les experts ne sont pas en mesure à l’heure actuelle pour se prononcer sur telle ou telle répercussions que pourrait engendrer se retrait de l’union Européenne.Pour une partie des anglais cette sortie de l’union Européenne risquerait d’être calamiteuse et pour d’autres ce serait plutôt le contraire. En est- il que personne à ce jour ne détient la vérité et que seulement le temps lui seul sera à même de modifier les situations.Tous les pronostics sont ouvert et les bavardages vont bon train.

Le premier ministre est convaincu que le Royaume Uni se sentira plus fort et plus sécurisé suite à sa décision de retrait.Pour rester au sein de l’Union Européenne le Royaume Uni avait soumis quatre revendications au président du conseil de l’Europe. Après de longues concertations en Février de cette année un accord a vu le jour mais uniquement si ce dernier restait dans l’union européenne suite à son référendum.

https://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/definition-brexit.jpghttps://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/definition-brexit-150x150.jpggazetteInternationalOn en parlait et ils l’ont fait. L’Angleterre est sortie de l’union Européenne et ce jeudi 23 juin 2013 sera à marquer d’une pierre blanche. 51 % des Britaniques ont choisit que leur pays sorte de l’union Européenne et voilà chose faite. La Pologne avec son chef du parti regrette...Infos et News de la gazette : l'actualité vu par le web.