Comment améliorer la qualité de vie dans nos villes ?

Comment améliorer la qualité de vie dans nos villes ?

Pendant de nombreuses années, l’objectif des villes était de faciliter le transport routier et d’augmenter le nombre de commerces. Puis, nous sommes entrés dans l’ère écologique, où les citoyens sont appelés à se déplacer soit en transport public, ou par des moyens non-polluants, tels que les bicyclettes. Là où l’on industrialisait, on construit désormais des parcs, pour mieux respirer. En tenant compte de ce changement de mentalité important, voici comment améliorer la qualité de ville de nos grands centres urbains.

Donner envie aux résidents des quartiers de se balader

Les années COVID ont eu un effet majeur sur la sociologie. En effet, les différentes périodes de confinement ont fait en sorte que nous avons besoin de nous retrouver en extérieur, plus que jamais. D’ailleurs, de nombreux citadins ont quitté la ville pour la campagne, la nature leur ayant trop manqué durant cette époque. Mais pour les villes, ce fut une leçon importante. En effet, pour conserver leurs citoyens, il leur faut désormais plus de parcs et du mobilier urbain, tel qu’un banc en fonte et bois, où ils pourront s’asseoir confortablement, simplement pour écouter les oiseaux chanter autour d’eux.

Ce mobilier urbain doit s’étendre à l’ensemble de la cité. Avec les chaleurs importantes que nous risquons de subir dans les étés à venir, il faudra installer plus d’abribus, afin de conserver les usagers des transports publics, à l’ombre, lors des périodes d’attente. Aussi, de nombreuses poubelles doivent se trouver sur la route de ceux qui se baladent, si l’on veut conserver des villes propres, où l’on a envie de marcher. En prenant soin de l’ameublement urbain, on se retrouvera avec des citoyens plus enclins à profiter de leur ville.

La réduction de l’énergie

C’est un nouveau problème qui a surgi dans notre société. L’énergie est soudainement devenue une rareté, due au fait de la guerre en Ukraine. Cependant, c’est une situation à laquelle nous faisons face depuis un certain temps, et que les gouvernements tentent de combattre par la rénovation énergétique des maisons. De plus, l’Europe, de manière générale, ne possède pas de solutions internes à ce problème. Ses pays doivent donc constamment consommer de l’énergie provenant de l’extérieur. Alors, quelles solutions restent-elles ? La plus probable est l’économie globale.

On pense donc, d’ores et déjà, à la réduction pour les entreprises, en leur demandant d’éteindre leurs panneaux lumineux durant la nuit. Cependant, ceux-ci agissaient de manière indirecte sur la sécurité de ceux qui doivent marcher sur la rue, le soir et la nuit. De plus, certains pays ont déjà réduit la quantité de lumières allumées en permanence, qui éclairait les artères, une fois le soir venu. En Italie, cela a déjà coûté la vie à un cycliste, alors qu’une voiture ne l’a pas aperçu à temps.

On comprend donc que la qualité de vie des villes modernes passera désormais par de nouvelles solutions, en ce qui a trait à l’utilisation de l’énergie. Pour l’instant, on pense surtout à la sécurité des individus, mais au regard des problèmes d’approvisionnement en carburant pour les automobilistes en France, récemment, on comprend que d’autres pistes devront aussi être étudiées.