Il n’est pas rare de tomber sur des prospectus évoquant l’expatriation au Canada. Ces dernières années, c’est même devenu monnaie courante et de plus en plus de Français n’hésitent plus à sauter le pas, à partir vers l’inconnu et s’ouvrir vers d’autres horizons. Ils ont plutôt tendance à être attiré par la province Québec puisqu’il s’agit là de la seule province canadienne dont la langue officielle est le Français.

Pourquoi partir et tout quitter ?

Dans la vie, il arrive que nous ayons des rêves fous. Il y a celui qui rêve d’un projet résidentiel de maisons de ville neuves à Repentigny, de villes neuves et celui qui veut arrêter de tout planifier et découvrir d’autres choses. Malheureusement, certains Français retombent souvent brutalement lorsque, cherchant un nouveau travail en prévision de ce grand bouleversement, se heurtent à de grandes difficultés et ce, malgré leurs diplômes. Québec est une province en quête de nouveaux profils et surtout lorsqu’il s’agit de personnes se présentant avec un double cursus. En effet, les études coûtent cher dans ce pays et les étudiants ne peuvent donc pas s’offrir de double cursus comme en France où l’accès à l’université reste abordable.

Le Canada et la France sont-ils si proches que cela, culturellement parlant ?

Pas vraiment non. Même si vous pensez que vous n’aurez aucun mal à vous intégrer à Québec, connaissant déjà la langue, eh bien détrompez-vous. Il existe énormément de mots qui ont un sens précis chez les français, et un autre chez les Canadiens. Il y en a aussi qui n’existe pas en France comme l’expression « il drache » pour dire qu’il pleut à torrents. Si vous êtes hautement qualifié et que malgré tout, vous ne compreniez pas pourquoi c’est si dur de trouver du travail à distance, sachez qu’au Canada, la parole a presque plus de valeur que l’écrit. Les Canadiens préfèrent en effet le contact humain. Autre grande différence : là-bas, les CV ne comportent ni photos ni noms, ils sont anonymes pour éviter toute discrimination. Présenter un CV Français ne serait donc pas une très bonne idée.

Est-il vrai que les salaires y sont plus élevés ?

Oui. En plus d’être plus élevés que ce à quoi nous sommes habitués en France, les conditions de vie sont nettement meilleures. Néanmoins, rares sont les Français qui décident d’y rester vivre plus de trois ans. La majorité des expatriés sont des jeunes âgés de 18 à 25 ans, désireux de finir ou accomplir une partie de leur cursus scolaire dans ce pays.

Québec reste une province magnifique où les habitants sont accueillants et francs, comme les Américains. Alors si vous avez un jour l’opportunité d’y aller vivre, n’hésitez pas!

http://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/maison-neuve-quebec-1024x650.jpghttp://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/maison-neuve-quebec-150x150.jpggazetteImmobilierIl n'est pas rare de tomber sur des prospectus évoquant l'expatriation au Canada. Ces dernières années, c'est même devenu monnaie courante et de plus en plus de Français n'hésitent plus à sauter le pas, à partir vers l'inconnu et s'ouvrir vers d'autres horizons. Ils ont plutôt tendance à être...Infos et News de la gazette : l'actualité vu par le web.