Quelles sont les obligations de travaux en terme de rénovation énergétique ?

Quelles sont les obligations de travaux en terme de rénovation énergétique ?

Depuis quelques années, l’État est plus pointilleux sur les performances énergétiques des maisons. La raison, elle est toute simple. Moins il y aura de déperdition d’énergie, mieux la planète s’en portera, de même que les poches des particuliers qui se verront payer des factures d’électricité moins élevées. Dans le cas où votre maison ne respecte pas les normes, quelles sont alors les obligations de travaux en terme de rénovation énergétique ?

Le ravalement de façade, la réparation de toiture et l’aménagement des combles

Pour réduire la déperdition d’énergie dans les maisons, certains travaux classiques sont les premiers réalisés. On compte entre autres :

  • le ravalement de façade ;
  • la réparation de toiture ;
  • l’aménagement des combles ;
  • l’aménagement de nouvelles pièces.

Si auparavant la rénovation énergétique bâtiment se faisait en laissant libre choix de la méthode et des matériaux aux particuliers, cela n’est désormais plus le cas. La loi fait obligation aux particuliers et aux prestataires de suivre une certaine méthodologie et d’opter pour des matériaux spécifiques. Cette obligation a pour but d’assurer les meilleures performances énergétiques aux maisons après les travaux.

Réaliser audit et diagnostic énergétique

Faire auditer sa maison ou faire un diagnostic énergétique avant de la vendre est propre à chaque propriétaire qui est libre de le faire ou pas. Cependant, à partir de 2022, cela relèvera désormais d’une obligation. Chaque maison de catégorie G ou F devant être vendue doit subir un audit et un diagnostic énergétique. Les résultats de l’audit et du diagnostic seront fournis à l’acheteur qui pourra alors avoir des informations justes en main avant de se décider. Ce dernier aura donc une idée des travaux qu’il lui faudra réaliser pour améliorer les performances du bien immobilier acquis.

Mise en place d’un carnet numérique de suivi et d’entretien du logement

La gestion d’un logement revient entièrement à son propriétaire, mais à parti de 2025, cela sera rigoureusement suivi. Chaque propriétaire aura l’obligation de tenir un carnet numérique de suivi et d’entretien des logements qu’il a mis en vente. Ce carnet a pour objectif le suivi des performances énergétiques du logement dans le temps. On doit pouvoir constater une évolution continue. Les données qu’on retrouvera dans le carnet numérique permettront aussi aux futurs acquéreurs de connaître les travaux nécessaires à entreprendre. Il s’agit d’informations qui peuvent faire augmenter ou diminuer le prix du logement.

En effet, un logement aux performances énergétiques faibles nécessitera d’énormes travaux contrairement à celui qui a des performances moyennes. Cela peut jouer en la faveur de l’acheteur lors des négociations.

Plusieurs obligations de travaux en matière de rénovation énergétique sont désormais encadrées par la loi. Néanmoins, elles ne sont pas encore toutes en vigueur. Elles ont été étalées sur les prochaines années jusqu’à 2028 et l’État a mis en place des aides pour réduire les coûts.