Comment organiser des obsèques ?

Comment organiser des obsèques ?

Le décès d’un proche est toujours un moment pénible, mais il faut surmonter la douleur, car il y a encore l’organisation des obsèques. La famille et l’entourage du défunt seront face à plusieurs démarches comme le choix de pompes funèbres, le transport du défunt, le cercueil, la préparation de la cérémonie… Afin de gérer au mieux cette période délicate, ci-après les étapes de l’organisation d’obsèques.

La déclaration, le certificat et l’acte de décès

Suite à un décès, la démarche première est d’établir un certificat médical de décès qui sera utilisé pour faire la déclaration de décès auprès de la mairie qui fera ensuite un acte de décès. Le décès doit obligatoirement être déclaré dans les 24 heures. Si le décès s’est passé au domicile, cette formalité sera faite par les proches du défunt, mais l’entreprise de pompes funèbres peut également s’en charger. Le corps du défunt peut y rester ou être mis dans une chambre funéraire. Si le décès est survenu à l’hôpital, dans une clinique ou dans une maison de retraite, cette démarche peut être réalisée par un médecin de l’établissement. La dépouille sera mise gratuitement dans une chambre mortuaire pendant 3 jours. En cas d’accident ou de suicide, il faut se rendre au commissariat.

Le respect de la volonté du défunt

Si la personne décédée a indiqué de son vivant la façon d’organiser ses obsèques (inhumation ou crémation, don d’organes, choix du prestataire, soins de conservation, cérémonie religieuse ou laïque…), la famille et les proches doivent respecter sa volonté. À noter que le non-respect de la volonté du défunt implique des sanctions pénales. Au cas où le défunt a organisé ses obsèques avant son décès via l’assurance obsèques, sa famille et son entourage ne font plus rien, car tout est déjà réglé par le défunt. Il suffit d’entrer en contact avec l’assureur concerné après le décès. Sinon, la décision revient à sa famille ou à ses amis même si organiser ses obsèques est une tâche douloureuse.

Les pompes funèbres pour l’organisation des obsèques

Si le défunt n’a laissé aucune indication concernant l’organisation de ses obsèques, la famille contacte une entreprise de pompes funèbres. Elle prend en charge le transport du corps avant la mise en bière, la toilette mortuaire et les soins de conservation du corps, la mise en bière avec fourniture de cercueil, urne funéraire… Mais elle s’occupe également de la gestion de la chambre funéraire (les visites, les veillées…), du véhicule funéraire et de l’inhumation ou de la crémation. Dépendamment des circonstances de la mort et le choix du transport, elle propose une housse mortuaire, un cercueil hermétique… Les services supplémentaires sont les plaques funéraires, les fleurs, les faire-part, la parution dans la presse…

Après les obsèques

La famille doit prévenir la banque du défunt pour annoncer du décès et pour bloquer les comptes. Elle doit aussi avertir la mutuelle, car certains organismes donnent un capital après le décès. Si le défunt était salarié, il faut aviser la Sécurité sociale pour avoir le capital décès et informer l’employer pour le versement du solde tout compte. La famille signalera également tous les organismes susceptibles de verser des prestations au défunt comme la CAF, les caisses de retraite, l’Assurance maladie, Pôle Emploi…

Poursuivez votre navigation avec Les services funéraires : pourquoi faut-il mieux les laisser gérer l’organisation des obsèques ?