Histoire du coffre-fort et de la sécurité des biens à travers le temps.

Histoire du coffre-fort et de la sécurité des biens à travers le temps.

Histoire du coffre-fort.

Le coffre-fort est un objet utilisé depuis le moyen-âge par les seigneurs pour y stocker toutes leurs richesses. Faits de bois dur et fermés par une serrure en acier, ils servent aussi à la récolte de l’impôt sur toutes les routes de France.

Le coffre-fort moderne a été inventé par le Français Alexandre Fichet et breveté dans les années 1840. 20 ans plus tard , c’est à un autre Français de se faire connaitre par la commercialisation de son nouveau coffre “Le Cuirassé”. Ces deux sociétés ont fusionnées au cours du vingtième siècle après l’invention du chalumeau à l’acétylène qui permettait de percé les blindages utilisés pour la construction de ces coffres-forts. La nouvelle société qui est toujours aussi connue actuellement porte le nom de Fichet Bauche et offre une sélection de coffres-fort durables, efficaces et fiables.

Les avantages des coffres-forts modernes.

Les coffres-forts ont sus évoluer au fil des années pour atteindre un degré de fiabilité hors norme.

La première évolution fut le fait qu’ils soient ignifugés comme le coffre-fort incombustible de la société d’Auguste-Nicolas Bauche. Cette option participa à l’essor des coffres dans la plupart des maisons fortunées et des sociétés françaises désireuses de protéger leurs documents d’un feu ou d’un incendie. Grâce à cette nouvelle invention, le coffre-fort ne sert plus qu’à protéger des biens dits de richesse mais également des documents uniques impossibles à faire reproduire en cas de perte.

La deuxième évolution majeure fut la création de salle forte et son implémentation dans les banques et centres de stockage destinés à l’or. Les fermetures deviennent de véritables œuvres d’art dont Fichet se fait le principal créateur. L’extraordinaire porte ronde de 1912 au siège parisien de la société générale est d’ailleurs toujours d’actualité avec ses 18 tonnes de blindage et son système d’ouverture sensationnelle pour l’époque.

La dernière évolution majeure des coffres-forts est arrivée il y a moins de 30 ans avec le numérique. Elle sera fatale au propriétaire de Fichet-Bauche qui, ne voyant pas arriver les nouvelles évolutions, se voit racheter par tout un tas de société pour finir sous le joug de Gunnebo, une marque Suédoise.

Désormais, un coffre-fort digne de ce nom doit aussi concilier avec le numérique et les objets connectés. Le coffre-fort doit-être capable de communiquer en permanence avec des agences de sécurité par exemple, et d’être ouvert à distance sur simple demande de ses propriétaires. La seule garantie d’inviolabilité ne suffit plus et les fabricants doivent évoluer sans cesse pour satisfaire les nouveaux clients.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.