Quand on veut s’adonner à un sport, on se confronte à ce choix difficile d’habits. On ne sait pas vraiment quoi porter et pour quelle pratique. On se lance vite dans un survêtement qui n’est parfois pas le meilleur choix à faire. Il existe toutefois, un habit très convenable pourtant méconnu :

Le sarouel, c’est quoi ?

Le sarouel est une sorte de pantalon. En fait, c’est l’ancêtre du pantalon moderne à la différence qu’il est aujourd’hui considéré comme un habit exotique et qu’on ne le porte pas assez souvent ou seulement pour être original.

Si l’on veut remonter à ses origines, on ne peut pas. Le sarouel vient de partout et de nulle part. Il a été créé par des marchands, un peuple sans passeport. Mais, l’origine du mot est arabe. C’est ce qui donne une énorme confusion entre les différents modèles.

Faire la différence…

Il existe principalement deux types de sarouels. On parle de sarouel algérien et de sarouel thaïlandais. Le premier est un habit plutôt chic et très sophistiqué. Le sarouel thaïlandais par contre est celui qu’on peut utiliser partout.

Le sarouel thaïlandais comme les sarouels Thaisicha, sont beaucoup plus simples que leurs homologues algériens. La forme est simple, droite et le tissu est beaucoup plus élastique. Ils ont beaucoup moins d’ornements et leur originalité réside dans les motifs ethniques dedans.

Le sarouel, le pantalon typique pour le yoga !

Si l’on remonte aux origines du yoga, on le retrouverait comme une méditation propre aux moines asiatiques donc les moines thaïlandais. C’est donc tout naturellement que l’habit le plus approprié à ce sport soit celui le plus répandu en Thaïlande, le sarouel.

Si l’on considère aussi l’élasticité de son tissu, le sarouel serait donc un meilleur choix pour pratiquer le yoga et se sentir réellement connecté à la nature contrairement au legging qui empêche la peau de respirer et nous serre les cuisses.

Danser avec, c’est possible !

Comme pour le yoga, danser requiert beaucoup de liberté des mouvements et aussi de l’esprit. C’est donc tout naturellement que porter un sarouel devient beaucoup plus intéressant pour danser. C’est même préférable au port de vêtements ajustés.

D’ailleurs, si vous voulez faire de la zumba, de la danse moderne ou tout simplement vous entraîner à n’importe quelle danse, vous devriez opter pour un sarouel afin de ne pas voir votre pantalon craquer au milieu du cours.

Un signe de féminité à l’orientale…

C’est pour la danse que les femmes orientales l’ont adopté à l’origine. Non seulement le sarouel offre une liberté de mouvement qu’une jupe ou une robe n’offrent pas, mais aussi par pudeur. Le sarouel ne laisse rien paraitre lors de mouvements ouverts et amples.

C’est aussi grâce aux mouvements fluides du tissu et qui donnent plus d’amplitudes aux mouvements de danse que les femmes le préfèrent à d’autres habits. Il vous suffit de l’essayer pour se mettre dans la peau d’une danseuse orientale très féminine.

Une sensation de légèreté inégalée

En dehors de tout artifice, le sarouel par sa forme ouverte et son tissu léger, vous donnera la sensation de ne rien porter du tout. Vous serez plus léger et plus libre de vos mouvements. Ne vous en privez pas !

https://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/sarouel1.jpghttps://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/sarouel1-150x150.jpgmaximilien912ModeQuand on veut s’adonner à un sport, on se confronte à ce choix difficile d’habits. On ne sait pas vraiment quoi porter et pour quelle pratique. On se lance vite dans un survêtement qui n’est parfois pas le meilleur choix à faire. Il existe toutefois, un habit très convenable...Infos et News de la gazette : l'actualité vu par le web.