L’insonorisation d’un mur en 4 étapes

L’insonorisation d’un mur en 4 étapes

Quand on habite dans une grande ville, on ne peut jamais avoir un moment de quiétude. Il y aura toujours un voisin bruyant, des portes qui claquent ou encore un enfant qui n’arrête pas de pleurer. Vous aurez beau leur dire de faire moins de bruit, mais à un moment, les bruits vont revenir. Et ils risquent d’être encore plus forts. Pour transformer la maison en un lieu de repos, le mieux serait d’insonoriser les murs. C’est la meilleure des solutions si on cherche à l’isoler de tous les bruits venant de l’extérieur. Dans cet article, on vous apprend comment insonoriser votre mur en quatre étapes. Bonne lecture !

Quelle pièce de la maison faut-il insonoriser ?

Dans une maison, il y a différentes pièces dans lesquelles on aime se reposer et être tranquille. Il y a  le salon, la salle à manger, et bien évidemment la chambre à coucher. Dans ces pièces, on aime lire, regarder la télé, manger ou encore se reposer en toute tranquillité. S’il est possible de demander à la famille de ne pas faire de bruit, on ne peut quand même pas gérer les nuisances sonores venant de l’extérieur. Certes, on peut leur demander gentiment de baisser le volume de la musique, de ne pas frapper contre les murs, mais ce ne sera pas efficace. La meilleure des solutions serait d’insonoriser définitivement les murs. Dans la plupart des maisons neuves à vendre, l’insonorisation des murs est devenue une priorité pour les constructeurs. L’objectif étant de protéger les futurs occupants de toutes sortes de bruits comme celui de la machine à laver, celui de la chasse d’eau, etc. Parmi les pièces dont les murs sont insonorisés, il y a la chambre des parents et celles des enfants. Outre l’intimité, l’installation d’isolation phonique va aussi permettre à chacun de dormir en toute tranquillité.

Les 4 étapes pour insonoriser les murs ?

insonorisation mur
Crédit : Pixabay

Pour isoler les chambres des différentes nuisances sonores, il existe plusieurs solutions. La première chose à faire est de mettre du scellant. On sait tous que les sons peuvent voyager à une vitesse folle et s’incrustent facilement dans toutes les cavités. Pour éviter qu’ils arrivent dans les tympans, l’utilisation du scellant acoustique peut être efficace. On peut en mettre dans toutes les fissures, autour des portes / des fenêtres et dans les espaces qui peuvent laisser passer le son. Après, on peut ajouter du tissu absorbant. Plus ils seront épais, plus leurs capacités à absorber les sons et les vibrations seront élevées. Pour aller encore plus loin, on peut définitivement couvrir les murs. On peut commencer par des solutions plus simples (ex : installation de décoration murale, installation de bibliothèques qui longent le mur…). En même temps, on peut aussi capitonner les murs avec de la mousse ou des tissus. Outre l’insonorisation, cette solution peut ajouter une petite touche d’élégance à la décoration de la pièce. Si rien de tout cela ne marche, on peut se tourner vers des solutions plus radicales comme le doublage des murs, l’installation de panneaux acoustiques, l’installation de faux plafond, l’ajout de laine isolante ou le changement des portes et fenêtres.