Pourquoi le crédit hypothécaire privé est-il si peu utilisé en France?

Lorsqu’une personne souhaite acheter un bien immobilier, seul ou en famille, il se tourne vers un (ou plusieurs) organisme(s) bancaire(s) pour obtenir des simulations de financement. Si le marché des prêts bancaires est, depuis plusieurs années, en pleine expansion, de plus en plus de futurs acquéreurs n’hésitent pas à comparer plusieurs offres de financement, d’une banque à une autre.
Néanmoins, les critères de sélection et d’attribution des prêts immobiliers bancaires peuvent être drastiques, si bien que malgré une situation financière stable, l’offre de prêt soit proposée initialement par un banquier soit, in fine, refusée par le siège social de la banque.
Face à cette situation, bon nombre des futurs acquéreurs se retrouvent dans l’impasse, et voient parfois leurs projets réduits à néant. Pourtant, il existe une solution, méconnue en France, mais pourtant utilisée dans de nombreux pays d’Europe et de monde, le prêt hypothécaire privé.

Méconnaissance du système de prêt privé.

Un organisme financier classique, comme une banque, n’est pas le seul organisme à pouvoir, sous certaines conditions de remboursement, prêter une somme d’argent à un particulier. Le prêt hypothécaire privé est l’appellation officielle du « prêt entre particuliers ».
En fonction de votre situation particulière (ayant conduit au refus de financement par votre banque), certains particuliers (ou groupes d’investissement) peuvent vous proposer une formule de financement de votre bien immobilier, en demandant une garantie hypothécaire (comme le font toutes les banques).
En revanche, là où le prêt hypothécaire privé diffère de celui du banquier, c’est qu’il étudie votre situation dans son ensemble, sans se borner aux classiques motifs de refus émis par les organismes bancaires. Cela ne veut pas forcément dire qu’un prêt hypothécaire privé est systématiquement accordé, mais il a plus de chances de l’être là où une banque le refuserait.
Avant toute démarche de souscription, il est vivement recommandé aux personnes souhaitant effectuer une demande de prêt hypothécaire privé d’étudier scrupuleusement les taux de remboursement prévus et les frais de gestion de dossier de ce type de prêt, car ils sont généralement bien plus élevés que ceux proposés par une banque.

Frais de gestion et coût global plus important qu’un prêt classique.

Envisager une solution rapide de prêts hypothécaires privés n’est pas souhaitable.
Ce financement ne doit être utilisé qu’en cas d’extrême nécessité, au risque d’obtenir l’effet inverse de celui escompté, à savoir un prévisionnel de financement cohérent.
Toutefois, si les difficultés ayant conduit au refus de prêt par une banque sont anticipées et temporaires, le financement immobilier entre particuliers (ou prêt hypothécaire privé) reste, parfois, la seule solution possible pour financer un projet.

https://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/prêt-hypothécaire.jpghttps://www.gazetteinfo.fr/wp-content/uploads/prêt-hypothécaire-150x150.jpggazetteEconomiePourquoi le crédit hypothécaire privé est-il si peu utilisé en France? Lorsqu'une personne souhaite acheter un bien immobilier, seul ou en famille, il se tourne vers un (ou plusieurs) organisme(s) bancaire(s) pour obtenir des simulations de financement. Si le marché des prêts bancaires est, depuis plusieurs années, en pleine expansion,...Infos et News de la gazette : l'actualité vu par le web.