Au Royaume-Uni, le Coronavirus a fait perdre beaucoup d’argent aux milliardaires du pays

Au Royaume-Uni, le Coronavirus a fait perdre beaucoup d’argent aux milliardaires du pays

Ce n’était pas arrivé depuis 2009, mais les plus grosses fortunes du Royaume-Uni ont perdu de l’argent en 2020. Certes, l’année n’est pas finie, mais la perte de 60 milliards d’euros qu’ils accumulent tous ensemble sera difficile à compenser. Une situation rare, mais qui peut profiter aux plus petits investisseurs qui ont placé leur argent sur certains contrats à terme (futures en anglais) à travers les plateformes de trading en ligne.

Une économie mondiale bouleversée

La crise sanitaire du Coronavirus a mené l’économie mondiale vers une crise globale. Résultat, les pertes des milliardaires du Royaume-Uni se ressentiront à travers toutes les échelles de leurs industries et entreprises. Néanmoins, cela ne veut pas dire que tous les secteurs sont affectés de la même manière et que personne ne profite de la crise.

La fortune de l’industriel James Dyson a augmenté pendant la crise. En ajoutant à cela les déboires des autres milliardaires, il est devenu l’homme le plus riche du Royaume-Uni. Avec les Futures, les particuliers ont également pu profiter de la situation. Ces contrats permettent de s’engager à acheter et à vendre à certains prix ou à une certaine date. Les fluctuations importantes des marchés ces dernières semaines étaient l’occasion rêvée de dégager d’importants bénéfices.

La crainte d’une profonde récession

Néanmoins, les observateurs de la vie économique se sont déclarés inquiets face à la diminution de la fortune des milliardaires du Royaume-Uni. Selon eux, cette situation témoigne de l’installation d’une récession profonde qui pourrait durer plusieurs années.

Pour la capitale d’Angleterre, Londres, la diminution du nombre de milliardaires sur son territoire pourrait effectivement avoir des impacts négatifs. Actuellement, la ville compte le plus grand nombre d’habitants milliardaires avec 89 d’entre eux. Cependant, si ce bouleversement des marchés a pu coûter de l’argent à une poignée de milliardaires, il a également permis à certains investisseurs audacieux de dégager de belles marges grâce au trading en ligne.

La question de la répartition des richesses au cœur du problème

Pour Carys Roberts, le directeur de l’Institut for Public Policy Research, c’est finalement la question de la répartition des richesses qui se pose à la société actuellement. Au Royaume-Uni, 63 membres de la liste des superriches, dont 20 milliardaires, ont sollicité l’aide financière du gouvernement pour soutenir leur entreprise.

Selon Carys Roberts, il est injuste de demander aux familles avec des revenus moyens de payer à travers leurs impôts à la place des milliardaires. D’une certaine manière, en faisant perdre de l’argent aux milliardaires, cette crise pourrait aussi être l’occasion de mieux répartir les richesses, la charge du travail et la distribution de ses gains.