COVID 19 : quels sont les risques pour les professionnels ?

COVID 19 : quels sont les risques pour les professionnels ?

Depuis l’apparition de la COVID 19, les cas n’ont cessé d’augmenter. Cette situation a été responsable de par le monde entier, d’une affluence de personnes malades dans les hôpitaux. Les professionnels des milieux hospitaliers se trouvent donc être les personnes étant le plus en contact avec les personnes atteintes. Ils sont les principaux acteurs dans la gestion de cette pandémie. Chaque jour, ils sont exposés à des risques de tous genres.

Les risques de contamination

covid et risques professionnelsAu premier abord, les risques de contamination sont les premiers risques auxquels sont confrontés les professionnels de santé. En effet, ils sont en contact permanent avec les malades, ce qui augmente leurs chances d’être à leur tour contaminé.

La contamination ne s’arrête pas qu’à leur niveau. Ils sont également des canaux par lesquels de nombreuses autres personnes peuvent être contaminées. Par exemple leurs proches, d’autres patients, des collègues et autres personnes de l’environnement proche ou éloigné.

Les risques pour la santé mentale

La gestion des risques hospitaliers doit prendre en compte l’aspect psychique. En effet, cette pandémie de la COVID 19 a causé de nombreux décès en un temps-record. Cette situation peut augmenter le sentiment de crainte des agents de santé. Elle peut également produire un inconfort psychologique.

Les nombreux décès dans le rang des personnels soignants ne favorisent pas leur stabilité psychologique. Au contraire, cela augmente quotidiennement leur stress et impacte de façon importante leur santé mentale. Aussi, le stress causé par l’incertitude de l’évolution dans les jours à venir sur la pandémie est un élément favorisant les risques psychologiques. Ils doivent se retrouver dans certains cas, à apporter un soutien moral à toutes les personnes atteintes se trouvant dans le besoin.

Pour venir à bout du coronavirus, les autorités ont mis en place une mobilisation et une organisation nouvelle des services. Tout cela a permis des personnes volontaires de s’intégrer dans les équipes sanitaires. Certains n’étaient peut-être pas habitués aux situations d’urgence et aux décès en grand nombre. Cela pourrait être la cause d’une situation de détresse psychologique.

Les risques d’épuisement physique

La situation sanitaire du Coronavirus a entrainé une affluence dans les centres hospitaliers. Les professionnels de santé ont vu ainsi leur masse de travail pratiquement doublée. Ce nombre croissant de patients entraine également des conditions de travail assez dégradées. Par exemple, les temps de travail ont dû être augmentés. Les prises de décisions se sont vues être rapides et répétées. Certaines ont même dû être difficiles pouvant exposer, outre aux risques psychiques, à un épuisement physique.

Des études ont montré qu’après l’épidémie de 2003, que le personnel s’étant occupés des personnes infectées, présentait beaucoup plus de signes d’épuisement physique. La pandémie de la COVID 19 avec son taux élevé de cas, doublerait le taux des risques physiques des soignants.

Découvrez également Sécurité des seniors : porte blindée et serrure connectée !